How One Fraudulent Exchange Nearly Killed The Crypto Industry

Étude de cas : FTX – Leçons à tirer de l’échec d’un échange de cryptomonnaies

Reading time

La nouvelle de la faillite de FTX a eu l’effet d’une bombe dans le mondee des cryptomonnaies, rivalisant en termes de portée et d’ampleur avec la chute d’Enron du début des années 2000. Ce moment décisif pour le marché des cryptomonnaies a définitivement bouleversé le statu quo, changeant la façon dont les particuliers et les entreprises perçoivent l’industrie.

Bien que tragique, le cas de FTX est très instructif et met en lumière plusieurs problèmes fondamentaux retrouvés actuellement dans le monde des cryptomonnaies. 

FTX est un exemple parfait des éléments que l’industrie des cryptomonnaies doit encore corriger, de l’absence de processus de diligence raisonnable et des défaillances réglementaires à un exemple classique de mauvaise gestion. Analysons comment cette grande entreprise a sombré et ce que nous pouvons en apprendre. 

Points Clés

  1. L’effondrement de FTX est l’un des événements les plus fascinants et les plus terrifiants de l’histoire de la cryptomonnaie. Il met en évidence de nombreuses limites et failles dans l’ensemble du marché.
  2. La chute de FTX a été causée par plusieurs facteurs, notamment le manque de réglementations appropriées, la confiance aveugle envers le fondateur de FTX et plusieurs délits en col blanc.
  3. Il y a de nombreuses leçons à tirer de cette histoire, notamment le fait que l’industrie des cryptomonnaies est encore très sensible à la manipulation du marché.

L’histoire qui se cache derrière l’effondrement sans précédent de FTX

Le cas de FTX, bien que fascinant, est assez familier comparé aux fraudes financières et aux effondrements dont nous avons été témoins dans le passé. Tout a commencé avec l’ascension fulgurante du PDG de FTX, Sam Bankman-Fried (communément appelé SBF), qui a rapidement établi sa réputation comme l’un des plus grands influenceurs du monde des cryptomonnaies. En 2017, SBF a fondé l’une des sociétés de trading à la croissance la plus rapide, connue sous le nom d’Alameda Research. Cette entreprise s’est avérée très fructueuse et a cimenté le statut de SBF en tant que sauveur de l’industrie de la cryptomonnaie à la suite de l’hiver cryptographique de 2017.

2018 a été une année étrange pour la blockchain. L’effondrement des prix des cryptomonnaies a signalé que l’ensemble de l’industrie devait évoluer et commencer le processus de maturation. Cependant, le marché ne savait toujours pas comment éviter les résultats catastrophiques du premier hiver cryptographique. Le secteur des cryptomonnaies a donc misé sur plusieurs personnes pour montrer la voie.

En raison de ses antécédents et de ses prouesses, SBF a été désigné comme l’un des leaders destinés à revigorer le monde des cryptomonnaies. C’est ainsi que Sam a créé sa propre plateforme de trading en 2019, FTX. Se développant à une vitesse fénoménale, FTX a réussi à devenir la quatrième plus grande plateforme d’échange de cryptomonnaies, deux ans seulement après son lancement. 

FTX a recueilli des investissements considérables dans la Silicon Valley, grâce à la réputation irréprochable et à la popularité de SBF à cette époque. De nombreuses célébrités et personnalités ont commencé à promouvoir la plateforme d’échange en vantant son niveau de sécurité et de fiabilité. Cependant, les premiers signes d’inquiétude ont commencé à se manifester lorsque SBF a conservé sa part majoritaire dans FTX et Alameda Research, deux sociétés qui, par nature, sont en conflit d’intérêts avec leurs objectifs respectifs. 

Effondrement de FTX et allégations de blanchiment d’argent

Avant le 2 novembre 2022, SBF et ses deux sociétés « licornes » n’avaient fait l’objet que de critiques marginales. Cependant, en ce jour crucial, la première allégation significative a été formulée par Coindesk. Selon l’enquête menée par Coindesk, le bilan financier du fonds spéculatif de cryptomonnaies de SBF, Alameda Research, contenait plus de 14 milliards $ de jetons FTT, les jetons natifs utilisés pour effectuer des transactions sur la plateforme d’échange FTX.

Cette révélation a été importante en termes de finance. Cela montrait que l’ascension fulgurante de FTX n’était pas naturelle : SBF et son équipe avaient simplement acheté leur jeton natif en utilisant le capital d’Alameda Research. Si cela s’avérait exact, cette activité constituait un cas d’école de conflit d’intérêts et de délit en col blanc consistant à manipuler les prix des actifs sur le marché. D’autres allégations de blanchiment d’argent ont été formulées à l’encontre de SBF et des parties prenantes.

Soudain, le monde entier s’est rendu compte que SBF n’était peut-être pas le sauveur de la cryptomonnaie qu’il était censé être avant 2022. Des preuves supplémentaires et diverses fuites ont commencé à affluer, et le grand public est rapidement arrivé à la conclusion que FTX et Alameda Research étaient liés d’une manière qui n’était pas si légitime que cela. 

Le début de la fin pour FTX

SBF et son équipe n’ont pas été en mesure de fournir des preuves permettant de réfuter ces allégations. Ils se sont contentés de commenter la situation en affirmant que le bilan d’Alameda comprenait d’autres actifs d’une valeur de 10 milliards $. Il était désormais impossible d’ignorer les signes, car FTX était sur le point de rejoindre les rangs des bourses de cryptomonnaies qui ont fait faillite. 

Les investisseurs et les traders ont commencé à retirer leurs fonds de FTX, affichant des volumes sans précédent allant jusqu’à 4 milliards $ par jour. Les réserves de cryptomonnaies de FTX ont commencé à se répercuter sur le système alors que la société était contrainte de rembourser la plupart de ses dépôts existants. Binance, l’un des concurrents de FTX, a annoncé sa décision de renflouer la plateforme d’échange et d’en devenir le propriétaire majoritaire, mais il a rapidement changé d’avis. Cela n’a fait qu’augmenter le niveau de méfiance : les experts en cryptomonnaies pensaient que Binance avait découvert un problème plus grave encore dans les données financières privées de FTX.

En fin de compte, le rideau s’est levé et le monde entier s’est rendu compte que FTX n’avait pas les fonds nécessaires pour couvrir ne serait-ce que la moitié des fonds qui avaient été confiés à l’échange de cryptomonnaies, ce qui a conduit à l’apparition de nombreuses accusations criminelles à l’encontre de SBF. En 2023, SBF a été reconnu coupable de plusieurs chefs d’accusation de délits en col blanc, notamment de fraude et de conflit d’intérêts. Maintenant, FTX a fermement rejoint les rangs des échanges de cryptomonnaies qui ont fait faillite et ont cessé d’exister.

Les leçons à tirer de FTX et de son effondrement

Le cas de FTX est donc simple à comprendre. Il s’agit d’un cas classique de manipulation de la confiance du public, dans l’espoir que le battage médiatique suffise à stimuler la croissance d’une seule entreprise. Cependant, il y a plusieurs leçons importantes à en tirer pour assurer un meilleur avenir pour la cryptomonnaie. Découvrons-les ensemble. 

Un cas d’école de mauvaise gouvernance d’entreprise

S’il y a beaucoup à dire sur la surveillance réglementaire défectueuse et l’absence de processus de diligence raisonnable, la principale raison de l’effondrement de FTX est la mauvaise gouvernance au sein de l’entreprise. Comme il est pratiquement impossible d’éradiquer complètement le risque de délits en col blanc, les fondateurs d’entreprise doivent rester impartiaux et transparents. Nous avons vu de nombreux individus comme SBF utiliser leur renommée pour obtenir le soutien du public et une confiance inconditionnelle. Nombre d’entre eux se sont révélés être des fraudeurs qui espéraient ne jamais se faire attraper. 

Dans ce genre de situation, c’est aux membres de l’entreprise et aux cadres supérieurs de se manifester et d’essayer de faire valoir leur intégrité. Bien que nous puissions discuter des failles réglementaires et d’autres facteurs, la ligne d’autodéfense la plus importante est le sens des responsabilités dont font preuve les personnes impartiales. Comme les lanceurs d’alerte d’Enron et de Madoff, dans la plupart des cas, les fraudes d’entreprise importantes sont découvertes de l’intérieur, et cette tendance doit se poursuivre pour établir une règle simple – Les activités frauduleuses et les escrocs finissent toujours par être démasqués !

Si les individus malveillants auront toujours tendance à commettre des crimes en col blanc sans dilemme moral, leurs pairs auront toujours la responsabilité de se manifester et de dénoncer ces crimes. Aujourd’hui, le monde de la finance est plus sain grâce à cette tendance, car les PDG savent que même les employés de rang moyen peuvent rapidement faire écrouler leur château de cartes. 

Les réglementations sont devenues une nécessité dans l’industrie des cryptomonnaies

Sur une note plus technique, l’effondrement de FTX a signalé deux lacunes importantes dans le monde des cryptomonnaies – l’absence quasi-totale de diligence des investisseurs et la fragilité des mesures réglementaires. En 2023, divers organismes de réglementation, dont la Securities and Exchange Commission (SEC), ont augmenter le nombre de réglementations dans le domaine des cryptomonnaies. Ces lois obligent les bourses de cryptomonnaies à devenir totalement transparentes et à divulguer régulièrement des données financières importantes.

Désormais, la plupart des plateformes d’échange de cryptomonnaies doivent prouver qu’elles disposent de réserves suffisantes pour faire face à tous les retraits possibles de la plateforme. Elles doivent également prouver qu’elles n’ont pas de conflits d’intérêts avec des sociétés sœurs ou des partenaires importants. Enfin, les échanges de cryptomonnaies doivent fournir des informations financières fiables pour prouver de manière concise tout ce qui précède, sans aucune exception. En raison de l’anonymat et de la pénurie d’informations intrinsèque au secteur des cryptomonnaies, les régulateurs vont au-delà de ces simples lois pour établir un environnement sûr pour les utilisateurs de cryptomonnaies.

Il reste à déterminer si les réglementations proposées transformeront suffisamment l’industrie des cryptomonnaies actuelle, mais il s’agit néanmoins d’un pas dans la bonne direction. Cependant, l’afflux de nouvelles lois a créé un tout nouveau problème dans cette industrie – la surréglementation, qui pourrait limiter la liberté de l’utilisateur à long terme. 

L’histoire se répète dans l’industrie des cryptomonnaies

Si un tel échec peut apparaître comme un phénomène nouveau dans le monde de la finance, ce n’est pas pour autant le cas. Des sociétés comme Enron et Madoff ont ouvert la voie, parmi les nombreux autres cas documentés d’échec total de la gouvernance et de fraude très médiatisés. 

Cependant, le monde conventionnel de la finance a tiré des leçons de ces effondrements spectaculaires. Dans le cas d’Enron, l’industrie financière a modifié son approche en termes de confiance et d’évaluation des grandes entreprises lorsqu’il est apparu que les contrôles étaient insuffisants.

L’impact de FTX sur le monde des cryptomonnaies pourrait être similaire à celui d’Enron, forçant l’ensemble du marché à prendre conscience des problèmes fondamentaux qui entravent sa croissance. Malheureusement, FTX n’était pas si différent de la fraude d’Enron. Les deux effondrements ont été provoqués par des cadres supérieurs qui pensaient que la simple croissance du secteur les protégerait de la divulgation d’informations privilégiées gênantes. Ainsi, l’histoire se répète une fois de plus. 

Post factum, la seule chose que l’industrie de la cryptomonnaie peut faire est de revoir les processus de contrôle des entreprises et de son approche de l’évaluation des nouveaux projets. Cette confiance aveugle et ce battage publicitaire sans aucun sens ne sont plus viables dans ce domaine, car ils ont conduit l’ensemble du marché à un important krach qui l’a presque détruit. 

Dernières remarques

Par anture, le cas de FTX est assez simple mais il est également très complexe lorsque nous prenons en compte ses nombreux aspects techniques. De l’intégrité compromise des systèmes à la mauvaise prise de décision de la direction, en passant par une mauvaise réglementation et une confiance aveugle dans le secteur, de nombreux facteurs ont contribué à l’un des plus grands effondrements de la jeune histoire des cryptomonnaies. 

La seule chose que nous pouvons faire maintenant est de tirer des leçons des ces événements et de faire de notre mieux pour ne pas les reproduire à l’avenir. Chaque investisseur en cryptomonnaie devrait faire attention et en apprendre plus sur les entreprises qu’ils soutiennent et pourquoi, car cette industrie est encore assez fragile et a besoin des esprits les plus brillants pour amener ce marché vers la terre promise.

Articles récents

Why Should PSPs Work with Crypto Payment Processors?
Pourquoi les prestataires de services de paiement et les sociétés de traitement des paiements cryptographiques devraient-ils travailler ensemble ?
11.06.2024
Getting Ready for The Highly Anticipated FMPS 2024
Bringing Our Payment Solutions To The Finance Magnates Pacific Summit
10.06.2024
Suiting Up For Crypto Discussions at The Massive Token 2049
Token 2049 Singapore is Around The Corner – Here Are Our Plans
10.06.2024
B2BinPay Suits Up for Money Expo India 2024!
B2BinPay is Good to Go at Money Expo India 2024! 
05.06.2024