On-chain vs off-chain transactions main differences

Transactions en Chaîne ou Hors Chaîne – Guide pour les Débutants

Reading time

Depuis sa création, la technologie de la blockchain a été entourée de mystères et d’énigmes qui ne sont pas des plus faciles à résoudre. En tant que système complexe d’éléments interconnectés, chaque blockchain possède un registre distribué, des données accessibles par différents nœuds qui contiennent des informations sur les transactions en chaîne et hors chaîne. Mais comment ces transactions fonctionnent-elles et quelle est leur différence ?

Cet article apporte de la lumière sur les transactions en chaîne et hors chaîne, leurs avantages, leurs inconvénients et leurs caractéristiques distinctives.

Points clés

  1. Les transactions en chaîne ont lieu directement dans la blockchain, sont écrites et vérifiées à l’aide de ses mécanismes et ne sont considérées comme achevées qu’après avoir enregistré les modifications appropriées sur la blockchain.
  2. Les transactions hors chaîne ont lieu sur le réseau des cryptomonnaies, mais en dehors de la blockchain. Elles sont très bon marché, ce qui explique leur popularité croissante dans les grands réseaux.
  3. Les transactions en chaîne peuvent être plus intéressantes pour ceux qui recherchent de bons niveaux de sécurité, de vérification et d’immutabilité, tandis que les transactions hors chaîne tendent à être plus intéressantes pour ceux qui recherchent des transactions rapides, peu coûteuses et privées.

Qu’est-ce qu’un registre de blockchain distribué ?

Un registre distribué est une base de données répartie entre plusieurs nœuds de réseau ou dispositifs informatiques. Un registre distribué est une base de données distribuée sur le réseau entre ses participants (nœuds). Chaque participant peut avoir une copie personnelle identique de la base de données du registre distribué. 

Les nœuds sont mis à jour indépendamment les uns des autres. Tout le monde est informé des modifications apportées au registre. La technologie des registres distribués réduit considérablement les frais associés au niveau de confiance. L’utilisation d’un registre distribué permet de réduire la dépendance à l’égard des banques, des agences gouvernementales, des avocats, des notaires et des organismes de réglementation.

distributed ledger technology architecture

La principale caractéristique d’un registre distribué est qu’il n’y a pas de centre de contrôle unique. Chaque nœud fait et écrit des mises à jour sur le registre indépendamment des autres nœuds. Les nœuds votent ensuite sur les mises à jour afin de s’assurer que la plupart des nœuds sont d’accord avec la version finale. 

Le vote et le choix final de la copie du registre sont appelés consensus, un processus réalisé automatiquement par un algorithme de consensus. Une fois le consensus atteint, le registre distribué est mis à jour et la dernière version convenue du registre est stockée dans chaque nœud.

Les registres distribués représentent un nouveau paradigme pour la collecte et la transmission d’informations. Ils peuvent changer fondamentalement la façon dont les individus, les entreprises et les agences gouvernementales interagissent. 

Un registre distribué peut être décrit comme un registre de transactions ou de contrats maintenu sous une forme décentralisée en différents lieux et entre différentes personnes, éliminant le besoin d’avoir recours à une autorité centrale pour vérifier que ce dernier n’est pas sujet à la manipulation. 

Ainsi, aucune autorité centrale n’est nécessaire pour autoriser ou valider les transactions. Toutes les informations contenues dans le registre sont stockées de manière sûre à l’aide de la cryptographie et sont accessibles à l’aide de clés privées et de signatures cryptographiques. Une fois stockée, l’information devient une base de données immuable régie par les règles du réseau.

Selon les données statistiques actuelles, malgré le développement rapide de la finance décentralisée, les transactions en chaîne sont plus populaires en raison du niveau de sécurité qu’elles apportent.

Fait marquant

Qu’est-ce qu’une transaction en chaîne ?

Pour comprendre ce que signifie « en chaîne », il est nécessaire de s’intéresser à la blockchain. Les transactions en chaîne (sur la blockchain) sont des transactions en cryptomonnaies qui se produisent directement sur la blockchain et sont enregistrées et vérifiées à l’aide de ses mécanismes. Toutes ces transactions sont considérées comme ayant eu lieu uniquement après une modification appropriée de la blockchain.

how on-chain transactions work

Ces transactions sont irréversibles, soit en raison d’un nombre suffisant de confirmations de la part des participants au réseau, soit grâce à un algorithme de consensus spécial. Elles ne peuvent également être annulées que si le consensus des participants possédant la majeure partie de la puissance de hachage du réseau est atteint. 

Par ailleurs, les transactions ce cryptomonnaies réalisées sur la chaîne ne sont pas gratuites – les mineurs facturent des frais de transaction en échange des services de vérification et d’authentification qu’ils offrent afin de valider les schémas de transaction dans un certain délai en analysant les données sur la chaîne. Parfois, si le réseau n’est pas bien dimensionné et qu’il y a beaucoup de transactions, ces frais peuvent être élevés.

Les transactions réalisées sur la chaîne ne deviennent effectives (et irréversibles) que lorsque plus de 51 % des membres du réseau s’accordent à dire qu’elles sont correctes et que le registre est entièrement à jour. Pour qu’une transaction faite sur le réseau soit complètement terminée, les mineurs doivent recevoir un nombre convenu de confirmations. 

Le temps nécessaire pour effectuer une transaction sur la chaîne est également affecté par le niveau de congestion du réseau. Par conséquent, les transactions sont parfois retardées si un volume important de transactions doit être confirmé. Cependant, le traitement des transactions peut être plus rapide si l’utilisateur paie une redevance plus élevée.

Avantages des transactions en chaîne

Chaque type de transaction, qu’elle soit réalisée en chaîne ou hors chaîne, offre son propre ensemble de forces et de faiblesses qui incarnent son essence et son concept.

Pros and Cons of On-Chain Transactions

La sécurité

Les transactions cryptographiques Onchain offrent un niveau de sécurité élevé qui vous permet de travailler avec elles sans penser aux attaques de piratage. Les données stockées dans la blockchain sont entièrement cryptées et ne peuvent être modifiées après leur enregistrement, ce qui évite a priori tout type de manipulation, de vol ou d’extorsion.

Grâce à la forte protection qu’offrent ces transactions, le niveau de confiance des utilisateurs augmente et, par conséquent, leur popularité s’accroît.

Décentralisation

Les blockchains ne sont pas soumises à une autorité centrale, ce qui signifie qu’il y a peu ou pas de risque qu’un intermédiaire rompe la confiance ou manipule le flux de données. Toute transaction sur la chaîne est soumise à un ensemble de règles du système décentralisé dans lequel elle est traitée. 

Il exclut donc la possibilité d’impliquer un tiers pour modifier ses propriétés ou ses paramètres. Cet avantage est étroitement lié à la sécurité, car la nature décentralisée du grand livre distribué permet de minimiser la probabilité de piratage des données de transaction, ce qui peut conduire au vol d’actifs.

Transparence

L’utilisation d’un registre distribué signifie que les transactions sont enregistrées et vérifiées à plusieurs endroits. En utilisant l’explorateur de blockchain, n’importe qui peut tracer une transaction jusqu’à une adresse de portefeuille unique et voir son activité, ce qui permet une vérification indépendante de toute mesure associée à des transactions sur la chaîne.

La transparence des transactions accroît également la confiance des utilisateurs, car ils auront accès à des données importantes dans le hachage – la somme de contrôle de toute transaction reflétant son objectif et d’autres caractéristiques.

Inconvénients des transactions en chaîne

Passons maintenant aux principaux inconvénients des transactions on-chain.

Vitesse lente

Le nombre de transactions en attente de traitement sur une blockchain peut affecter la vitesse des transactions, ce qui risque d’engorger le réseau. En raison de l’importante perte d’efficacité de la blockchain causée par une congestion excessive du réseau, le traitement des transactions est généralement accéléré par des améliorations apportées à certaines parties du système de la blockchain.

Frais élevés

Lorsque le volume des transactions est élevé, les frais de réseau augmentent également. En période de forte demande, l’utilisation du réseau peut devenir extrêmement coûteuse. Étant donné que les mineurs (validateurs) sont payés pour valider chaque transaction proportionnellement au volume de celle-ci, l’augmentation de la bande passante de la blockchain peut contribuer à réduire les frais de transaction plusieurs fois, réduisant ainsi le fardeau des validateurs dans le réseau.

Consommation d’énergie

En ce qui concerne les transactions sur la chaîne, il convient de mentionner que le processus de consensus par preuve de travail du minage utilise une grande quantité de puissance de traitement et d’énergie. Chaque transaction nécessite une certaine quantité de puissance de traitement, qui est extraite par le minage de la crypto-monnaie lorsqu’un nouveau bloc est miné.

Qu’est-ce qu’une transaction hors chaîne ?

Les transactions hors chaîne ont lieu sur le réseau de cryptomonnaie mais en dehors de la blockchain. Elles sont très bon marché et c’est pourquoi elles ont récemment gagné en popularité dans les grands réseaux. 

Comparées aux transactions sur la chaîne, les transactions hors chaîne sont beaucoup plus simples. Elles sont considérées comme valides lorsque la blockchain modifie les données de la transaction. 

Avant cette modification, elle est vérifiée et validée par un nombre spécifique de participants, après quoi les informations la concernant sont inscrites dans un autre bloc et transmises à tous les participants du réseau, ce qui la rend pratiquement irréversible.

Les accords de transaction hors chaîne sont conclus en dehors du réseau blockchain. Le protocole utilisé pour les transactions hors chaîne est similaire à celui utilisé sur les plateformes de paiement comme PayPal.

Les parties concernées peuvent conclure un accord en dehors de la blockchain. L’étape suivante implique une tierce partie dont le rôle est de confirmer la réalisation de la transaction et de vérifier que l’accord a été respecté. Le tiers devient ainsi le garant de la transaction. 

C’est le modèle que la plupart des échanges décentralisés adoptent aujourd’hui, où l’échange joue le rôle de séquestre. Elle fournit la plateforme et les règles pour les transactions. Une fois que les parties se sont mises d’accord sur les termes en dehors de la blockchain, la transaction réelle est exécutée sur la blockchain.

Les codes ou les coupons peuvent souvent être acceptés lors de transactions hors chaîne. Il s’agit de codes ou de coupons échangeables contre des crypto-actifs. Un tiers possède les codes ou les coupons et est chargé de les échanger au moment opportun.

Avantages des transactions hors chaîne

Tout comme les transactions on-chain, les transactions off-chain ont des atouts impressionnants.

Pros and Cons of Off-Chain Transactions

Vitesse de transaction plus rapide

Par rapport aux transactions de type “on-chain”, les transactions en dehors du réseau de la blockchain sont de plus en plus rapides à traiter. En raison de la nature de ces transactions, pour lesquelles il n’est pas nécessaire d’attendre la confirmation de la blockchain, les transactions peuvent aller du portefeuille de l’expéditeur au portefeuille du destinataire instantanément, ce qui décharge le réseau.

Coût moins élevé

Les transactions qui sont confirmées en dehors de la blockchain sont plus efficaces et requièrent des frais minimes puisqu’elles ne nécessitent pas de processus de confirmation basé sur le minage ou le jalonnement. 

Cette fonctionnalité est particulièrement utile lorsqu’il s’agit de traiter de grandes quantités de cryptomonnaie et d’autres crypto-actifs sur des systèmes centralisés et décentralisés.

Un plus grand anonymat

Comme toutes les données des transactions hors chaîne sont entièrement privées et ne sont pas accessibles au public, leur anonymat est accru et des informations sensibles importantes sont cachées, telles que le nom de l’expéditeur ou du destinataire, le montant envoyé et toute autre donnée de contrôle de la transaction, qui est l’élément le plus important d’une transaction.

Inconvénients des transactions hors chaîne

Passons maintenant aux principaux inconvénients des transactions hors chaîne.

Moins de transparence

Par rapport aux transactions sur la chaîne, les transactions hors chaîne qui ont lieu hors ligne ne suivent pas le même protocole que la blockchain, ce qui multiplie les possibilités de litiges et de désaccords en raison de l’impossibilité de connaître de nombreuses données indispensables cachées en raison de divers types de restrictions.

Centralisation

Les transactions hors chaîne sont généralement centralisées ; l’entité qui soumet les données peut en refuser l’accès, les détruire ou simplement cesser de fonctionner. Des couches et une architecture complexes peuvent maintenir la décentralisation des transactions hors chaîne, bien qu’il n’y ait aucune garantie que les données puissent être conservées à jamais parce qu’elles ne se trouvent pas sur la blockchain.

Moins sûr

Comme les transactions hors chaîne sont traitées en dehors de la blockchain (même si elles en font partie) et que les informations les concernant ne sont pas stockées dans le réseau, leur sécurité est considérablement réduite. 

Cette approche ne fait qu’inscrire le début et la fin d’une transaction dans la blockchain ; toutes les autres activités de validation de la transaction ont lieu en dehors de la blockchain, ce qui compromet l’intégrité des données de la transaction.

Transactions On-Chain et Off-Chain : Principales différences

Quelle est la différence entre les transactions on-chain et off-chain ? Malgré leur nom similaire, ces types de transactions présentent un certain nombre de différences distinctives, tant au niveau de leur application qu’au niveau d’un certain nombre de caractéristiques conditionnant leur fonctionnement.

Processus de transaction

Toutes les données pertinentes sont horodatées avec les données de transaction de la chaîne et conservées dans le grand livre public. Sur la base de la technique de consensus du réseau blockchain (telle que la preuve de travail ou la preuve de prise), les ordinateurs (ou nœuds) du réseau blockchain valident ces transactions. 

La vérification des transactions et l’ajout de nouveaux blocs à la chaîne peuvent utiliser d’importantes ressources de traitement dans les réseaux de blockchain PoW. L’énergie intense nécessaire pollue gravement l’environnement et accélère le réchauffement climatique. 

D’un autre côté, il est possible d’effectuer des transactions hors chaîne en utilisant des garants tiers typiques, des solutions de couche 2 (qui tentent de résoudre les difficultés d’évolutivité présentes dans la blockchain) qui sont spécifiquement créées pour réduire la pression sur la blockchain primaire. Le Liquid Network et le Lightning Network sont deux exemples de ces solutions.

Comparing On-Chain vs Off-Chain Transaction

Transparence et sécurité

Les transactions sur la chaîne sont extrêmement sûres et transparentes puisqu’elles sont horodatées et enregistrées, ce qui rend impossible leur modification ou leur annulation par quiconque. Les transactions hors chaîne présentent des niveaux de sécurité variables en fonction de la manière dont elles sont effectuées. 

Les parties impliquées établiront un canal latéral en utilisant une solution de niveau 2 (telle que le Lightning Network). Le canal latéral sera fermé une fois la transaction terminée, ce qui permettra à la blockchain principale d’enregistrer la transaction. 

D’autres transactions hors chaîne peuvent ne pas laisser de traces permettant d’aider l’une ou l’autre des parties impliquées dans la transaction en cas de litige.

Bitcoin Lightning Network

Les transactions sur la chaîne offrent un niveau d’ouverture plus élevé, mais l’anonymat en pâtit. Il est possible d’identifier partiellement les personnes impliquées grâce aux schémas de transaction, car les spécificités des transactions sur la chaîne sont stockées en toute sécurité dans un grand livre distribué publiquement. 

En comparaison, les transactions hors chaîne offrent un plus grand anonymat car elles ne sont pas visibles par tout le monde. Même les transactions hors chaîne effectuées avec des solutions de niveau 2, qui peuvent laisser une trace sur la chaîne principale, sont cryptées et indisponibles jusqu’à la fermeture de la chaîne, ce qui préserve la confidentialité des parties.

Conclusion

Les transactions on-chain et off-chain sont deux technologies différentes dans le cadre du développement des réseaux de blockchain qui, avec leurs caractéristiques uniques, offrent le même outil pour traiter les crypto-actifs – la capacité de transférer la valeur exprimée en crypto-actifs entre différents portefeuilles tout en étant toujours en mesure de visualiser les données de la transaction et de suivre son statut.

Grâce au développement des réseaux de blockchain, ces modèles se sont généralisés, mais seul l’avenir dira lequel dominera à l’avenir.

Articles récents

B2BinPay at Finance Magnates Africa Summit 2024
B2BinPay is Bound for Finance Magnates Africa Summit 2024
16.02.2024
Crypto Expo Dubai 2024
B2BinPay To Present at Crypto Expo Dubai 2024
15.02.2024
B2BinPay v19, Instant Swaps and Expanding Blockchain Support
B2BinPay v19 est là, Introduisant les échanges Instantanés et étendant le Support de la Blockchain
How Wrapping Coins Solves a Cross-Chain Problem
Comment le Wrapping des Jetons Résout le Problème de la Chaîne Croisée de la Blockchain
Éducation 13.02.2024